Né en 1965, Jean-Marc Idir a été formé par Philippe Lejeune à Etampes. Parallèlement, il suit des études à l’ENS des Arts Appliqués de la rue Duperré puis aux Beaux Arts de Paris, dans l’atelier de Leonardo Cremonini.

Lauréat en 1988, le prix André et Berthe Noufflard figure parmi les premiers prix obtenus avec, un an plus tôt, ceux de l’Institut de France et de la Fondation Taylor, dont il sera lauréat à plusieurs reprises. En 1993, il obtient notamment le prix de portrait Paul Louis Weiller de l’Académie des beaux-arts, ainsi que le prix Madeleine Couderc de la Fondation Taylor.

En 2000, il publie Loghi corsi aux éditions Romain-Pages et, en 2002, Bonifacio. Cette même année, la SNCM lui commande 17 œuvres pour le cruise-ferry Danielle Casanova. Après une exposition au musée d’Etampes en 1987, il expose régulièrement à la galerie Philippe Frégnac. En 2010, une exposition de ses œuvres a lieu au musée de la maison Bonaparte à Ajaccio.

Il vit et travaille à Ajaccio.